Jardiner naturellement

Jardiner naturellement

iris-a1b.jpg
iris-a1.jpg

UNE FAÇON D'UTILISER LES PLANTES INDIGÈNES AFIN D'HARMONISER SON AMÉNAGEMENT PAYSAGER.

L’augmentation de l’intensité lumineuse et la fonte des neiges donnent peut-être à certains d’entre vous l’envie de planifier vos projets de jardinage. Si vous souhaitez jardiner de façon plus écologique, le choix de plantes indigènes serait judicieux. Botaniquement parlant, on définit une plante indigène comme une plante qui pousse spontanément dans une région donnée sans l’intervention humaine. À titre d’exemple, l’iris versicolore, l’emblème floral du Québec, croît naturellement dans les lieux humides. Afin de définir si une espèce est indigène dans un endroit précis, il faut d’abord évaluer dans quel domaine bioclimatique elle se retrouve. Saint-Augustin-de-Desmaures se situe le domaine bioclimatique de l’érablière à tilleul. Les espèces qui croissent dans cette zone sont bien différentes de celles qui se trouvent, par exemple, dans le domaine bioclimatique de la toundra arctique du nord du Québec. Il faut également porter une attention particulière à l’habitat naturel de l’espèce. Certaines espèces se développent dans les milieux humides tandis que d’autres préfèreront les milieux boisés ou les prairies.

Il existe de nombreuses raisons de privilégier le choix des plantes indigènes. Tout d’abord, puisque les espèces indigènes que vous aurez choisies trouveront naturellement dans votre jardin les conditions optimales pour assurer leur croissance (ensoleillement, type de sol, humidité, etc.), les efforts que vous aurez à déployer pour leur entretien seront limités. De plus, l’usage des pesticides ou de fertilisants sera peu ou pas nécessaire ce qui représente un atout considérable pour le maintien d’un environnement en santé. En créant un jardin naturel, vous fournirez également à la faune nourriture et habitat.

Si vous souhaitez jumeler d’autres espèces à vos plantes indigènes, évitez de planter des espèces exotiques envahissantes. Une plante exotique est une plante qui provient d’un autre continent ou d’un domaine bioclimatique éloigné et qui a été introduite accidentellement ou intentionnellement. Elle est dite envahissante lorsqu’elle réussit à s’établir dans de nouveaux milieux et se répand rapidement, souvent aux dépens des espèces indigènes.

À l’échelle mondiale, les espèces envahissantes constituent l’une des causes majeures de disparition des espèces indigènes car elles utilisent plus efficacement les ressources du milieu (minéraux, lumière, espace, etc.) et sont moins prédatées. Le phénomène d’invasion par les espèces exotiques envahissantes représente, dans certains cas, un défi majeur pour le rétablissement d’espèces en péril. Puisqu’on retrouve sur le littoral de Saint-Augustin près d’une vingtaine d’espèces de plantes menacées ou susceptibles de le devenir, nous recommandons particulièrement aux citoyens habitant près du fleuve d’ouvrir l’œil sur les espèces envahissantes dans leur jardin ou leur voisinage.

En résumé, opter pour une plante indigène c’est choisir une espèce bien adaptée à son milieu. Celle-ci s’harmonisera au paysage et poussera naturellement sans l’usage de produits chimiques et imposera un minimum d’entretien. Il s’agit d’un choix judicieux et tout à fait naturel !

Afin d’obtenir des informations supplémentaires sur les espèces indigènes ou les espèces exotiques envahissantes, n’hésitez pas à communiquer avec nous aux coordonnées suivantes :

Annie Lebel, biologiste et chargée de projets de la FQPPN