Problématique

Problématique

Degradation-mur.jpg
degradation-mur-texte.jpg

Depuis plusieurs années, la FQPPN se questionne sur la problématique d’érosion des rives aux abords du fleuve Saint-Laurent et plus particulièrement sur son territoire d’intervention à Saint-Augustin-de-Desmaures. Cette portion de l’estuaire d’eau douce est très dynamique et se caractérise par la forte amplitude de ses marées qui atteignent de 4 à 5 mètres lors des grandes crues printanières.

L’érosion des rives est un phénomène naturel principalement causée par l’action des courants, le mouvement des glaces, les crues printanières et les vagues. Ses conséquences peuvent être désastreuses pour plusieurs propriétés. L’urbanisation du secteur a d’ailleurs amoindri la capacité de la rive à contrer les impacts de l’érosion due au déboisement et à l’artificialisation des rives qui a passablement modifié le milieu naturel. Depuis quelques décennies, plusieurs types d’ouvrages de stabilisation, qui ont malheureusement une durée de vie limitée, ont été mis en place afin de se protéger des effets de l’érosion.

Bien sûr l’impact des grandes marées dans le secteur nécessite des aménagements de stabilisation adaptés au milieu riverain afin de contrer l’érosion des propriétés. Au fil des années, les ouvrages existants (murs de soutènement en béton, enrochements) ou inexistants (rive naturelle) présentent d’importants signes de dégradation et nécessitent des interventions afin d’améliorer la stabilité des rives. La FQPPN reçoit régulièrement les commentaires et les inquiétudes des riverains en ce qui a trait à la restauration et à la stabilisation des rives. Elle s’est donc penchée sur cette question afin de proposer des solutions durables.