La renouée du Japon, plante exotique envahissante, est contrôlée sur le territoire de Lévis depuis 2017 par la firme Quadra Environnement, la Fondation québécoise pour la protection du patrimoine naturel (FQPPN) et la Ville de Lévis. 

La renouée du Japon est une plante classée parmi les 100 espèces envahissantes les plus nuisibles au monde par l’Union internationale pour la conservation de la nature. Elle entraîne une diminution drastique de la diversité floristique dans les habitats où elle s’implante.  

La première phase du projet, effectuée entre 2017 et 2020, a permis d’affaiblir les 26 colonies présentes dans le parc grâce à l’utilisation combinée de plusieurs techniques de contrôle.  

Depuis 2021, la FQPPN assure le suivi des colonies de renouée du japon ciblées précédemment et poursuit le contrôle par l’arrachage manuel des tiges et des rhizomes de la plante. Une première plantation d’arbustes indigènes a été effectuée à l’automne 2021 dans certaines des colonies répertoriées, afin de créer faire ombrage à la renouée du Japon et ainsi lui faire compétition. Cette année encore, les activités de suivi et de contrôle se poursuivent afin d’assurer le succès à long terme des efforts de lutte.  

Le projet, d’une valeur totale de 75 356 $ sur cinq ans, a reçu un soutien financier de 48 756 $ de la Fondation de la faune du Québec et 22 600 $ de la Ville de Lévis.  

Ces actions permettront, à moyen terme, de protéger la biodiversité et les habitats naturels du parc régional de la Pointe-De la Martinière. Il représente un habitat de grande importance pour plusieurs espèces fauniques terrestres, aviaires et aquatique ainsi qu’un attrait pour la collectivité. 

Lévis, le 1er juin 2022 – Les travaux de lutte contre la renouée du Japon se poursuivent pour la cinquième année consécutive au parc régional de la Pointe-De la Martinière.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.